Brève histoire de la magie.


 

La magie est un art très ancien. Déjà pratiquée par les hommes des cavernes, sans doute dans le cadre des rites religieux. Dans la bible on rencontre des références à la magie : Moise qui transforme son bâton en serpent devant le pharaon.

Les prêtres des temples égyptiens utilisaient des principes d'illusionnisme afin de maintenir le pouvoir divin du pharaon sur le peuple.

Les premiers écrit d’un magicien se trouvent dans le texte de l’Egypte ancienne datant d’environ 2500 avant J-C, (papyrus de Westcar conservé au musée d’art égyptien de Berlin-Charlottenburg). Dedi de Dedsnefru était magicien de la Cour du Pharaon Kheops. Il décapitait une oie, un canard et leur rendait leurs têtes.

A Rome l ’Acetabularius présentait le plus vieux tour de magie connu que sont les gobelets et muscade.

Au Moyen Age ce sont les jongleurs, artistes ambulants, avaleurs de sabres, cracheurs de feu, qui pratiquaient la prestidigitation. Mais la magie était toujours étroitement liée à la religion. L’Eglise dénonçait ces pratiques et persécutait les escamoteurs. Soupçonnés de sorcellerie, de commerce avec le diable ils sont quelquefois condamnés au bûché.

En même temps que se développait ces rudiments de l’art de l’illusionnisme, apparurent les premiers livres, à partir de 1584, un anglais (Reginald Scot) publie un livre intitulé “The Discovery of Witchraft”. Il y dévoile de nombreuses passes dans le but de convaincre le roi d’Ecosse (Jacques I) qu’il était injuste de condamner les magiciens pour sorcellerie alors qu’ils ne faisaient que des tours d’escamotage.

La magie n’allait dès lors jamais cesser de progresser.

Jean-Eugène Robert-Houdin sortit la prestidigitation du Moyen Age pour créer, en 1845, avec son fameux théâtre et ses « soirées fantastiques ». Il est le premier à avoir abandonné les longues robes flottantes et les chapeaux pointus des bateleurs qui se produisaient dans des foires et des marchés pour se produire en tenue de soirée ; il est considéré aujourd’hui comme le père de la magie moderne.

Plus tard la magie s’est construite et popularisée grâce aux célèbres artistes comme John Henry Anderson, David Devant, Horace Coldin, Harry Houdini, Chung Lins Soo, Ching Lins Foo, le Grand Lafayette, Harry Bouton, le Craid Dante, paul Daniels et David Copperfield et de nombreux autres à travers le monde.