Les puzzles

 

Age : à partir de 6ans

 

Effet :

Le magicien présente plusieurs formes géométriques. Il les assemble prouvant que les morceaux forment un grand carré. Après avoir séparé les pièces avec des ciseaux « magiques », le magicien reconstitue le puzzle montrant qu’il manque un morceau carré au centre du puzzle. Cette pièce manquante se trouve dans l’oreille d’une personne du public. Ce que prouve le magicien en sortant la pièce manquante du lieu dit.

 

Secret :

Il faut voir le scéma 1 pour comprendre le tour.

 

Comme vous pouvez le voir sur le schéma plus haut, le tour se fait de façon automatique. Il suffit de changer l’ordre des pièces pour obtenir l’effet magique. Le fait de fabriquer la pièce « manquante » et la ressortir par la suite renforce, dans l’esprit du public, le fait qu'elle appartenait au puzzle.

  

Matériel :

Feuille (rigide ou carton) une règle, un feutre et des ciseaux.

 

Manipulation :

Lorsque que le magicien présente le tour, il faut qu’il présente les différentes pièces, une à une. Lorsqu’il fait son puzzle, il faut qu’il laisse le modèle du montage le moins longtemps possible (les yeux les plus avertis verrons que vous avez changé l’ordre des pièces si vous laissez trop longtemps votre modèle). Lorsque vous séparez les differtentes pièces avec vos siceaux magiques (les doigts du magicien) le magicien profite de glisser la main dans la poche. Il empalme ainsi le bout manquant. Lorsqu’il reconstitue le puzzle, il constate qu’il manque un bout et que ce dernier se retrouve dans l’oreille de quelqu’un. Avec la main où il y a la pièce en trop, le magicien l’approche d’une oreille de quelqu’un et fait mine de la sortir de là.

 

Boniment :

Tout se joue sur la présentation du début. L’histoire de l’empalmage est facultatif et offre une alternative de présentation intéressant puisqu’il fait travailler une technique magique utile à d’autres tours, alors que les plus jeunes peuvent juste bouger les pièces pour faire voir le bout manquant. Les collégiens pourront faire preuve d’imagination en racontant une histoire autour des pièces de puzzles. J’ai eu l’occasion de voir une présentation de ce tour avec une histoire d’héritage de terrain. Le discourt du jeune était tel, que les pièces du puzzle n’étaient là que pour justifier son histoire (et non l’inverse) ce qui fait détourner l’attention du public de la zone de manipulation.

 

présentations:

voici un deuxième modèle de puzzle. Celui-ci fonctionne exactement comme le premier.