Collège Saint Joseph à Hellemmes

comme le chant, la danse, la gymnastique, la jonglerie, la musique, la magie, l'humour et le théâtre. Les artistes en herbe sont aidés dans leur apprentissage par Benjamin Caignaert, de l'association tourquenoise Farfadet et compagnie, un atelier financé par le conseil général. Le but ? Le spectacle « La Nuit des talents » qui sera produit à l'espace des Acacias, vendredi 6 mai à 19 h. « Nous avons constaté que ce projet permettait à tous les élèves de s'épanouir. Certains, qui sont très discrets pendant les cours, montrent des talents insoupçonnés. 

Cet événement révèle de véritables dons pour le théâtre ou la magie. De futurs acteurs ou des Dany Boon, sait-on jamais, vont peut-être naître », expliquent Catherine Béghin, enseignante en EPS, et Anne Chevalier, en SVT. Elles sont soutenues par leurs collègues des autres disciplines : Nathalie Messean, professeur de musique, Élysabeth Louche, en histoire-géographie, Martine Lemaître, en technologie, ainsi que Stéphanie Huguenot, la documentaliste du collège. Autre travail d'équipe : les professeurs d'arts plastiques ont organisé un concours d'affiches sur le thème du spectacle. « Mais "La Nuit des talents", c'est avant tout un talent, celui des élèves qui rivalisent d'efforts pour brûler les planches devant les amis et leur famille de qui nous espérons faire battre le coeur », conclut, avec le sourire, Catherine Béghin. • CO. C. (CLP)

La Voix du Nord

 

Hellemmes 2015

Hellemmes : la nuit des talents de Saint-Jo

Publié le 30/05/2015

Nord Eclair


Dans la grande salle de spectacle de la Marbrerie, à la hauteur de leur talent, 95 artistes en herbe, élèves de CM2 et de 6e de l’école et du collège Saint-Joseph, se sont produits sur scène et brillé sous les feux des projecteurs pour une soirée exceptionnelle, vendredi, devant un public de parents et d’amis ravis.

 

Cette cinquième édition a encore remporté un immense succès, tant au niveau des élèves que du public. Une trentaine de numéros de musique, acrobatie, chant, danse, jonglerie, théâtre, magie, l’exercice n’était pas facile pour ces gamins de 11-12 ans. Heureusement, pour les aider à dévoiler tout leur potentiel, toute l’équipe des enseignants était à leurs côtés, et plus particulièrement Catherine Béghin, professeur d’EPS à l’initiative du projet, Ismahen Ghozzi, prof de français, et Anne-Françoise Lefebvre, prof de math.

Cette année, un effort a été réalisé sur les ballons de baudruche grâce à Benjamin Caignaert de Magie-stick. «  D’année en année, le projet prend de l’ampleur. On s’investit beaucoup et le conseil régional nous octroie un budget. L’avantage est que les élèves acquièrent des savoir-faire sans même sans rendre compte  », sourit Catherine Béghin. En tout, deux heures de spectacle ponctuées d’un entracte, lui-même animé par des glose up, c’est-à-dire de la magie de proximité, toujours réalisée par des élèves.